HOME PUBLICATIONS TEACHING CV OUTREACH CONTACT MUSIC PHOTO English Français

Current projects


Foraging in the heat


Animals activity patterns and decision making are the result of the optimization of benefits relatively to costs at a particular time in a particular environment. In a arid environment, foraging has to be made sometimes under high risk of overheating. Timing activity to avoid heat could however result in increasing the probability of meeting a predator. I aim at studying these complex multi-parameters conflicts and synergies between foraging and thermoregulation behaviors (non-random use of space relatively to temperature) in animal movements. I focus on how these behaviors vary according to seasons, heat, predator risk with telemetry. What explain habitat selection (cover) and activity patterns the best? How do fine-scale trajectory decision change with temperature? To answer these questions, I use GPS tracking data of multiple vulturine guineafowl (Acryllium vulturinum) individuals in multiple groups in a arid savanna environment, Mpala Research Center, that I relate to the presence of resources in the environment (with remote sensing) or heat (weather station and opeartive temperature sensors). These birds foraging in open areas in which heat can be strong in the middle of the day change their foraging strategies between seasons and show signs of thermal stress under high temperature (panting, wing spread), making them good study models for these questions. This project is part of the Vulturine Guineafowl project led by Damien Farine.

Projets en cours


Rechercher sa nourriture sous le cagnard


Les patrons d'activité et les mécanismes de prise de décision des animaux sont le résultat de l'optimisation des bénéfices relativement aux coûts dans un environnement donné à un moment donné. Dans un environnement aride, la recherche de nourriture doit parfois se réaliser sous de forts risque d'hyperthermie. Caler son activité pour éviter la chaleur pourrait toutefois augmenter la probabilité de rencontrer un prédateur. J'ai pour objectif d'étudier ces conflits et synergies complexes et liés à de nombreux paramètres entre la recherche de nourriture et les comportements de thermorégulation (utilisation non-aléatoire de l'espace relativement à la température) dans les mouvements animaux. Je me concentre à étudier comment ces comportements varient en fonction des saisons, de la chaleur, du risque de prédation à l'aide de la télémétrie. Qu'est-ce qui explique le choix d'habitat (couvert) et les patrons d'activité le mieux ? Comment changent les choix fins de trajectoires en fonction de la température. J'utilise des données GPS de plusieurs pinatdes vulturines (Acryllium vulturinum) dans plusieurs groupes d'une savane aride, Mpala Research Center, que je relie à la disponibilité de ressources dans l'environnement (évaluée par remote sensing), ou la chaleur (par station météo et senseurs de température opérative). Ces oiseaux qui se nourrissent dans les milieux ouverts où la chaleur est particulièrement forte en milieu de journée changent leurs stratégies de recherche de recherche de nourriture entre les saisons et montrent des signes de stress thermique sous de hautes températures (halètement, écartement des ailes), ce qui en fait de bons modèles pour cette étude. Ce projet fait partie du Vulturine Guineafowl project réalisé au sein du group de Damien Farine.